Tag Archive for muscles

Les douleurs ont disparu

Douleurs articulairesJe remarque que ça fait déjà un petit moment que je n’ai plus mal aux genoux ni à l’intérieur des chevilles comme je l’écrivais dans cet article-ci.

Soit mon corps s’est habitué à ce que j’aille courir régulièrement et la perte de poids à également contribué à ça, soit c’est le Donacom que je prends depuis quasi un mois maintenant qui fait déjà de l’effet.

En tous cas c’est un vrai plaisir de ne plus ressentir ces douleurs continuellement.

Douleurs musulaires/articulaires dans les jambes

DonacomDepuis que je me suis mis à la course à pied, j’ai commencé à avoir des douleurs musculaires (ou articulaires) au niveau des chevilles.  Elles sont localisées sur les côtés intérieurs de chaque cheville mais s’atténuent assez rapidement après chaque course mais sans vraiment disparaître totalement.  Malgré l’application, plusieurs fois par jour, de Flexium Gel, la douleur reste présente.  De plus, j’ai également l’impression que mes genoux sont plus « fragilisés » et qu’il ne faudrait pas grand chose pour qu’une de mes jambes « flanche ».

Avant de prendre rendez-vous chez un kinésithérapeute spécialisé dans le sport, je préférais avoir un avis de mon médecin traitant.  C’est donc ce soir que j’avais rendez-vous et selon elle, ce serait sans doute une faiblesse au niveau des cartilages des genoux.  Elle m’a recommandé de prendre un médicament qui est censé renforcer les cartilages en question.

Le médicament est le DONACOM 1178mg que je devrai prendre pendant environs 2 mois à raison d’un sachet par jour.  C’est une poudre à dissoudre dans l’eau mais le goût est franchement infect.  Imaginez qu’on aie mis du sucre et du sel en même temps dans l’eau … beurk !  De plus, ce médicament en vente libre (du moins en Belgique) n’est pas bon marché.  Pas loin de 40 EUR pour 90 sachets (soit +/- 3 mois de traitement).

Espérons que ça fera de l’effet … à suivre donc !

Les débuts sont toujours difficiles

Run Alain, run !Moi qui avais l’intention d’aller courir tous les jours, un de mes collègues qui fait aussi de la course à pied me l’a fortement déconseillé.  Il m’a suggéré de ne courir que 3x/semaine.

J’irai donc courir le mardi et le jeudi soir après être rentré du boulot et le dimanche matin.  En effet, il faut laisser au moins un jour de repos au corps entre deux entraînements afin d’éviter les blessures musculaires et pour permettre aux muscles de se réparer et de se renforcer.

Mon collègue me suggère aussi de commencer par alterner des moments de course (calme) et de marche pour récupérer.

Nous sommes donc le mardi 28 janvier.  J’ai hâte de rentrer du travail pour entamer ma première course à pied.  A peine rentré, j’enfile un t-shirt, un pantalon de training, une paire de basket de marche et une veste mi-saison, mon GPS de marche, ma montre cardio-fréquencemètre et me voilà prêt à partir.  Objectif du jour, aller jusqu’à un certain point et revenir.  Je n’ai aucune idée de la distance pour aller jusqu’à ce point (d’où l’idée de me servir de mon GPS de marche) ni du temps qu’il me faudra pour aller jusque-là.

GPS en marche, montre cardio-fm prête, TOP Départ, me voilà parti en trottinant doucement.  Au bout de 90 secondes, j’ai sans doute à peine parcouru 200 m et je suis déjà hors d’haleine et mes muscles crient « HELP ! ».  Je vais déjà devoir arrêter de courir et commencer à marcher.  Caramba … c’est beaucoup plus difficile que ce que je ne le pensais, ça va être chaud !

Pour arriver à l’endroit de mon premier objectif, j’aurai sans doute dû alterner 5x course et marche, idem pour rentrer.

Résultats de cette première sortie

  • Distance parcourue (aller/retour): 2,60 km
  • Durée: 00:20:44
  • FC maximum: 165 bpm (93% FCMax)
  • FC moyenne: 144 bpm (65% FCMax)

Quand je suis rentré à la maison après ces 20 petites minutes de course / marche, j’avoue que j’étais bien fatigué et complètement trempé de sueur.  Je comprends maintenant pourquoi on dit qu’il ne faut pas vouloir en faire de trop et trop vite au début.

Note: J’ai déterminé ma FCMax en utilisant la formule 220-âge (pour une femme il faut utiliser 226 au lieu de 220) soit 178 bpm puisque j’ai 42 ans.  Ceci dit, pour connaître exactement sa FCMax, il faudrait aller faire un test à l’effort chez son cardiologue par exemple.