Le runner’s nipple (le mamelon du coureur)

Runner's nipplesÇa va sans doute en faire sourire plus d’un mais il s’agit d’un problème visiblement assez fréquent chez les coureurs masculins, je veux parler de l’irritation des mamelons pendant une sortie de course à pied.

Le frottement du t-shirt sur les tétons lors de l’activité sportive peut-être telle qu’ils peuvent même se mettre à saigner.

En fait tout dépend du top que l’on porte et de la matière qui est utilisée.  En général si la matière est douce, il y a peu, voir pas du tout d’irritation.  Par contre, pour peu que votre top soit un peu moins doux, la douleur peut survenir assez rapidement et il n’est pas nécessaire de faire un marathon pour en avoir rapidement les symptômes.

J’en ai fait l’expérience la semaine dernière après une « petite » sortie de 12 km, les 4 derniers kilomètres furent assez pénibles à ce niveau … et je ne vous raconte même pas la douleur sous la douche. :-(

Une première solution consiste à placer des pansements sur les tétons.  Mais pour peu que l’on soit un tant soit peu poilu sur le torse, soit ils ne collent pas très bien et avec la sueur, ils peuvent très rapidement se « balader » n’importe où sous votre t-shirt, soit ils collent tellement bien que lorsqu’on doit les retirer, on se fait une épilation locale. 😉

Autre solution, le sous-vêtement de compression bien moulant.  Avantage quand il fait froid, il forme une première couche de protection thermique.  Revers de la médaille, en été lorsqu’il fait très chaud, vous aurez encore plus chaud. 😉

Dernière solution que j’ai pu lire sur le blog de John, mettre plusieurs couches de vernis à ongle sur les mamelons.  Je n’ai pas testé car j’ai choisi la seconde solution qui me semble la plus rapide et simple à mettre en place (mais sans doute pas la plus économique, je le concède).

A suivre donc …

Comments are closed.