Archive for août 22, 2014

74,7 … objectif atteint

74.7

Aujourd’hui est un grand jour puisque je viens d’atteindre et même de dépasser l’objectif pondéral de 75 kg que je m’étais fixé au début de cette année.

Ce matin, ma balance indiquait 74.7 kg au compteur.  En un peu plus de 7 mois, j’aurai donc perdu près de 16 kg.

C’est ce que j’appelle une excellente nouvelle avant un week-end qui s’annonce plutôt festif et qui signifie également pour moi que je ne me pèserai plus qu’une seule fois par semaine.

Vacances à la côte

MariakerkeDurant une bonne semaine, nous sommes partis nous reposer à la côte belge, dans le studio que mes beaux parents nous ont gracieusement mis à notre disposition du côté de Mariakerke.

Bien évidemment, pas question pour moi d’abandonner temporairement mes entraînements hebdomadaires.  C’est donc avec mon sac de sport que nous sommes partis en direction de la mer.

D’un point de vue purement météorologique ce n’était pas trop ça, du moins pour cette période.  Pas très chaud avec des averses passagères mais heureusement, cela ne nous aura pas empêché de nous balader ni, en ce qui me concerne, d’aller courir.

Sur les 8 jours que nous avons passé sur place, j’ai fait 6 sorties.

  • 1 sortie longue de 16 km entre Mariakerke et Middelkerke le long de la digue.
  • 2 sorties courtes de 6 km le long de la digue.
  • 2 sorties de 5 km et 6 km sur la plage dont une avec des intervalles.
  • 1 sortie dite de « récup », course lente de 7 km.

Courir sur la plage est plus difficile que sur sol dur (je ne vous apprends sans doute rien), mais c’est, par contre, moins fatiguant pour les articulations.  Lors de ces 2 sorties sur la plage, j’avais enfilé ma paire de trail qui est plus adaptée à ce type de terrain meuble.  A noter que j’ai aussi posé mes pieds sur une petite zone de « sables mouvants ».  Ça fait un drôle d’effet. :-(

Et courir contre le vent est aussi assez éprouvant.  A fréquence cardiaque égale et en fonction de la force du vent, on peut facilement perdre 20 à 30 secondes par kilomètre.  J’en ai fait l’expérience lors de ma longue sortie de 16 km.

Malgré le temps un peu maussade et frais pour la saison, nous avons néanmoins passé un excellent petit congé et, même si c’était encore sur du plat, il est très agréable de courir dans un environnement différent de ses habitudes, je le recommande.

1er bilan après 6 mois de course à pied

Ca fait un peu plus de 6 mois maintenant que je me suis mis à la course à pied et il est temps pour moi de faire un premier bilan.

Du côté de la balance

J’ai perdu près de 14 kg.  Il ne reste pas grand chose à perdre pour atteindre mon objectif de 75 kg.  Je continue à faire un peu attention à ce que je mange en semaine, j’essaie, dans la mesure du possible, de manger plus léger le soir, j’évite la « junk food » mais ça ne m’empêche pas de me faire de temps en temps quelques petits plaisirs ou extras.

Néanmoins, il reste encore 2 petits kilos qui s’incrustent depuis plusieurs semaines maintenant.  Je suis sans doute arrivé à un palier et il me faudra peut-être un petit moment avant qu’ils ne décident de me quitter.

Du côté de la course à pied

Je reste motivé et je continue à progresser.  Plus lentement maintenant qu’au début mais je progresse de semaines en semaines.  La distance la plus longue parcourue jusqu’ici sur une seule sortie est de 16 km avec une allure moyenne de près de 06:15/km.  Sur une distance plus courte (4 km), j’arrive à une allure moyenne de 05:20/km.

Je remarque la progression grâce au chrono bien entendu mais aussi surtout sur les longues distances (LSD Run) durant lesquelles j’essaie de garder mon cardio entre 83% et 85% de ma FCMax.  Et je constate de sorties en sorties que je peux courir plus rapidement à une même fréquence cardiaque.

D’un point de vue corporel, je ne ressens plus de fatigue musculaire, que je fasse une sortie de 4 km ou 16 km, je ressens très peu de fatigue.  Mais je reconnais que courir sur du plat est beaucoup plus facile que de courir sur terrain accidenté.  La seule chose qu’il ne faut pas oublier de faire lorsqu’on fait une sortie longue, c’est de prendre de quoi s’hydrater et de boire régulièrement, avant que la soif ne se fasse sentir (dans ce cas, c’est déjà trop tard).

Objectif de cette année

Je pense qu’il n’est pas trop présomptueux de ma part que de viser le semi-marathon (soit 21.1 km) pour la fin de l’année 2014.  Etant déjà arrivé aux 16 km début août, sauf blessure, c’est tout à fait faisable.