Archive for mars 24, 2014

Nouvelle montre GPS/cardiofréquencemètre

Polar RC3 GPS HR

Depuis le début, j’utilisais mon ancienne montre cardiofréquencemètre Polar RS100 qui m’a déjà rendu d’excellents services.  De l’autre côté, j’utilisais principalement mon smartphone pour enregistrer mes parcours et mesurer mes « performances » avec des applications dédiées à la course à pied.

Mais en regardant de plus près dans le catalogue de chez Polar, je suis tombé sur la RC3 GPS HR qui intègre un récepteur GPS dans la montre et la ceinture avec le capteur cardiaque.  De cette manière je pourrai me passer d’enregistrer mes parcours sur mon téléphone, ce qui évite toutes les manipulations peu pratiques de ce genre d’appareil par rapport à la montre.

Commande passée la semaine dernière, c’est aujourd’hui que j’ai reçu le précieux paquet.

Alors comme ça, en vrac après une rapide première utilisation, par rapport à ma RS100, la RC3 GPS HR est plus grande et ne contient pas de batterie traditionnelle mais une batterie rechargeable via USB.  Elle met un peu de temps pour faire le fix avec les satellites, il faut compter de 1 à 2 minutes.  Le trajet est bien entendu enregistré dans la montre mais il n’est pas possible de le visualiser directement sur cette dernière.

Aucune application à installer sur le PC mis à part Polar WebSync qui permet d’envoyer les entraînements vers le site Polar Personal Trainer.  Il est également possible d’extraire de la montre chaque entraînement sous le forme de 2 fichiers (HRM et GPX).  Le fichier HRM contient les données relatives au monitoring de la fréquence cardiaque tandis que le fichier GPX contient toutes les données de géolocalisation.

Certains sites comme Strava.com, Runtastic.com, Endomondo.com, Mapmyrun.com, My Asics etc. permettent d’uploader des courses mais soit avec des fichiers GPX qui intègrent les données cardiaques en plus des données de géolocalisation, soit un fichier au format TCX qui intègre lui aussi les 2 types de données.  Fort heureusement, il existe une petite application pour Windows, Tcx Creator, qui permet, sur base des 2 fichiers produits par la RC3, de générer un fichier TCX facilement importable dans ces applications.

Bref, pour l’instant j’en suis très satisfait mais à voir à l’utilisation … à suivre donc !

Douleurs musulaires/articulaires dans les jambes

DonacomDepuis que je me suis mis à la course à pied, j’ai commencé à avoir des douleurs musculaires (ou articulaires) au niveau des chevilles.  Elles sont localisées sur les côtés intérieurs de chaque cheville mais s’atténuent assez rapidement après chaque course mais sans vraiment disparaître totalement.  Malgré l’application, plusieurs fois par jour, de Flexium Gel, la douleur reste présente.  De plus, j’ai également l’impression que mes genoux sont plus « fragilisés » et qu’il ne faudrait pas grand chose pour qu’une de mes jambes « flanche ».

Avant de prendre rendez-vous chez un kinésithérapeute spécialisé dans le sport, je préférais avoir un avis de mon médecin traitant.  C’est donc ce soir que j’avais rendez-vous et selon elle, ce serait sans doute une faiblesse au niveau des cartilages des genoux.  Elle m’a recommandé de prendre un médicament qui est censé renforcer les cartilages en question.

Le médicament est le DONACOM 1178mg que je devrai prendre pendant environs 2 mois à raison d’un sachet par jour.  C’est une poudre à dissoudre dans l’eau mais le goût est franchement infect.  Imaginez qu’on aie mis du sucre et du sel en même temps dans l’eau … beurk !  De plus, ce médicament en vente libre (du moins en Belgique) n’est pas bon marché.  Pas loin de 40 EUR pour 90 sachets (soit +/- 3 mois de traitement).

Espérons que ça fera de l’effet … à suivre donc !

Run Light de Kalenji

Run Light

Le problème lorsqu’on travaille en journée et qu’on veut aller courir quand on rentre du boulot, c’est qu’en hiver il fait déjà nuit lorsqu’on est enfin près pour courir.  Soit on va courir en ville là où les rues et routes sont éclairées, mais si comme moi vous courez dans des endroits peu ou pas illuminés comme un quai de halage par exemple, on y voit pas grand chose et on est pas visible non plus pour les autres usagers.

Mes recherches sur le web pour trouver une solution « lumineuse » arrivaient toutes à la même conclusion, la lampe frontale était LA solution.  Mais heureusement, Kalenji (une filiale du groupe Décathlon) est arrivé et à développé une lampe thoracique qui permet non seulement d’éclairer la route devant soi sur une 20aine de mètres, mais elle permet également d’être vu par les autres usagers grâce à son éclairage rouge clignotant situé à l’arrière.

La Run Light de Kalenji semble donc être LA bonne solution.

Une petite video plutôt qu’un grand discours …

Et ici quelques sites qui la testent et en parlent sans doute mieux que moi :

Résultats de mon expérience, je suis pleinement convaincu et je la recommande chaudement même si elle n’est pas totalement parfaite.  Peut-être une Run Light II dans un futur proche ?